assigner


assigner

assigner [ asiɲe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1216; asigner 1160; lat. assignare
I
1Attribuer (un bien) à qqn pour sa part. 2. affecter, donner. Assigner un lot dans une répartition, une part dans un legs.
Destiner ou donner à qqn. Assigner une résidence, un emploi à qqn. « Je pouvais être tenté du rôle qu'on m'assignait » (Chateaubriand).
2Dr. Affecter (une somme) à un emploi, à un paiement. Assigner un fonds au paiement d'une rente.
3 Déterminer, fixer. Assigner un terme à une durée, des limites à une activité. délimiter.
Donner, conférer (un caractère, une propriété). Assigner une valeur à. « À ces qualités mauvaises diverses, elle assignait une origine commune » (France).
II(essigner 1350) Dr. Citer par acte d'huissier à comparaître en justice. Assigner en référé.
Assigner qqn à résidence ( assignation, 2o) .

assigner verbe transitif (latin assignare, attribuer) Attribuer ou prescrire plus ou moins impérativement à quelqu'un, à un groupe ce qui lui est destiné ou le concerne : Assigner un poste à un fonctionnaire. Donner, fixer à quelque chose une détermination, un caractère : Assigner une limite à une enquête. Affecter des fonds à une dépense : Assigner des crédits à l'étude de nouvelles techniques. Délivrer à quelqu'un une assignation en justice, une assignation à résidence. Synonyme de affecter. ● assigner (synonymes) verbe transitif (latin assignare, attribuer) Attribuer ou prescrire plus ou moins impérativement à quelqu'un, à...
Synonymes :
- désigner
Donner, fixer à quelque chose une détermination, un caractère
Synonymes :
- délimiter
Affecter des fonds à une dépense
Synonymes :
- décerner
Délivrer à quelqu'un une assignation en justice, une assignation à...
Synonymes :
Synonymes :

assigner
v. tr.
d1./d Attribuer (qqch) à qqn. Assigner une mission à une personne de confiance.
d2./d Fixer, déterminer. Assigner une date de livraison.
d3./d Affecter un fonds ou une recette déterminée au paiement d'une dette, d'une rente, etc.
d4./d DR Sommer par exploit judiciaire à comparaître devant un tribunal statuant en matière civile, à un jour déterminé.

⇒ASSIGNER, verbe trans.
A.— Assigner qqn
1. Vx. Le convoquer, lui fixer rendez-vous à une date déterminée :
1. Un rendez-vous général fut assigné à mes gens, pour le jour même de l'élection, au château de Valombreuse.
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 330.
2. DROIT
a) Sommer quelqu'un par exploit d'huissier à comparaître en justice :
2. Figurez-vous que je suis assigné au Tribunal de commerce; mais j'ai décliné la juridiction, attendu que je n'en dépends pas.
BALZAC, Correspondance, 1833, p. 318.
3. Si donc lundi je n'ai pas le bon des 50 autres francs, j'assignerai au juge de paix, 4, place du Louvre, dès ce jour, M. Hippeau.
VILLIERS DE L'ISLE-ADAM, Correspondance, 1887, p. 174.
Emploi pronom., rare. S'envoyer réciproquement des assignations.
b) Assigner qqn à résidence. L'astreindre à résider en un endroit déterminé.
B.— Assigner qqc.
1. Vieilli. Déterminer :
4. J'ai donc été forcé de me borner à assigner la latitude et la longitude des principaux caps, à connaître et tracer la vraie direction de la côte, d'un point à un autre, à déterminer la position géographique des îles qui se portent à plusieurs lieues au large du continent.
Voyage de La Pérouse, t. 4, 1797, p. 219.
5. Je vais plus loin, et je dis qu'il est impossible de ne pas soupçonner un lien entre la supputation de Moïse, celle de Bérose, et les âges indiens. Je dis même que nous pouvons assigner le fondement commun de tous ces calculs. La base commune de tous ces calculs me paraît être la célèbre période astronomique de 600 ans, le Néros des Chaldéens.
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 2, 1840, p. 618.
2. Attribuer, fixer.
a) Assigner qqc. à qqn :
6. — Bien. Levez la main... Prêtez serment... Vous êtes nommé dessinateur au 4e atelier... Un logement vous sera assigné, et, pour les repas, vous avez ici une cantine de premier ordre...
VERNE, Les 500 millions de la Bégum, 1879, p. 104.
Au fig. :
7. ... il faut que des études nouvelles étendent votre savoir, perfectionnent vos facultés, afin que peu à peu, selon vos efforts, vos talents et votre honorable conduite, vous entriez dans la place que la providence vous aura assignée ici-bas...
TOEPFFER, Nouvelles genevoises, 1839, p. 36.
8. Le chef est d'abord un vicaire, un sacrificateur. Là peut-être est le sens le plus profond de la mission assignée au Christ par les chrétiens.
MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 464.
P. anal. Assigner qqn à qqn :
9. ... et maintenant, retirée dans sa pieuse solitude, elle témoignait, non seulement pour ses demoiselles d'honneur qui avaient voulu s'y associer, mais encore pour les servantes que Maître Conrad lui avait assignées, une tendre et douce cordialité.
MONTALEMBERT, Hist. de ste Élisabeth de Hongrie, 1836, p. 209.
b) Assigner qqc. à qqc. :
10. ... nous assignâmes aussi aux caps qui forment les deux extrémités de son entrée [du canal], des latitudes et des longitudes qui méritent la même confiance que celles des caps les plus remarquables des côtes d'Europe.
Voyage de La Pérouse, t. 2, 1797, p. 232.
11. Depuis quelque temps, l'atmosphère semblait être imprégnée d'une odeur de fumée. Cependant, nul feu n'était visible à l'horizon; nulle fumée ne trahissait un incendie éloigné. On ne pouvait donc assigner à ce phénomène une cause naturelle.
VERNE, Les Enfants du capitaine Grant, t. 1, 1868, p. 156.
Au fig. :
12. La cause des prêtres et des nobles est gagnée. Reste à savoir comment ils profiteront de la victoire, s'ils en profiteront longtemps, et quelle durée on peut assigner à cet étrange succès.
DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 132.
13. Tu avances vers les quarante-cinq ans. Quel but veux-tu assigner aux dernières années qui te restent à vivre?
AMIEL, Journal intime, 1866, p. 404.
C.— DR. Assigner qqc. sur qqc. Affecter, destiner un bien immeuble ou une recette déterminée à la libération d'une dette, au paiement d'une rente, etc.
PRONONC. — 1. Forme phon. :[], j'assigne []. 2. Hist. — FÉR. 1768 indique la prononc. aciné en soulignant que le ,,g ne se prononce point``. FÉR. Crit. t. 1 1787 corrige : ,,acigné : mouillez le gn, et non pas aciné, comme on le dit dans le Dict. gramm.`` (cf. aussi LITTRÉ et DG, qui rappellent qu'autrefois on ne prononçait pas le g).
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1160 « attribuer (un bien) à qqn pour sa part » (B. DE STE-MAURE, Troie, éd. L. Constans, 26365 ds T.-L. : O sorz e o devisïons E o comunes partisons Fu li granz aveirs asigniez); 2. a) 1216 « fixer, déterminer » (Gr. charte de J. sans terre, Cart. de Pont-Audemer, f° 82 v°, Bibl. Rouen ds GDF. Compl. : Au jor assigné); b) 1282, mars, spéc. « affecter (un fonds, un bien) à un paiement » (Rôle des rentes du luminaire S. Piere en Tournai, A. Tournai, ibid.); 3. a) 1350 dr. essigner « convoquer, appeler par exploit d'huissier à comparaître en justice » (Hist. de Metz, IV, 136, ibid. : Essigner la dite esglixe); 1606 assigner (NICOT); b) fin XIVe s. en gén. « convoquer » (FROISSART, VI, 204 ds IGLF Techn.).
Empr. au lat. assignare « attribuer » au sens 1 (Lex agraria, 16 ds TLL s.v., 891, 2); au sens 3 « faire appel à » du lat. médiév. (mil. XIe s., LAMBERTUS, mon. Tuitiensis, Herib., 1, 7, p. 745, 13 ds Mittellat. W. s.v., 1073, 16); au sens 2 b (1224, Chartae episcopatus Misnensis, 98, p. 91, 30, ibid., 1076, 4). À noter en a. fr. la confusion de sens et de formes entre assigner et assener (asséner) très proches phonétiquement (assigner s'est prononcé assiner jusqu'au XVIIe s., v. LA FONTAINE, Œuvres, éd. H. Regnier, t. X, p. 51).
STAT. — Fréq. abs. littér. :770. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 653, b) 1 055; XXe s. : a) 600, b) 935.
BBG. — BRUANT 1901. — Canada 1930. — DUPIN.-LAB. 1846. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 64, 198. — KUHN 1931, p. 112, 134. — LE ROUX 1752.

assigner [asiɲe] v. tr.
ÉTYM. 1216; asigner, 1160; lat. assignare « attribuer », de signum « signe ».
———
I Assigner qqch.
1 Vx. Déterminer. || Assigner les coordonnées d'un lieu, la base d'un calcul.
2 Dr., admin. || Assigner (qqch.) à (qqn) : attribuer (un bien mobilier ou immobilier) à qqn pour sa part. Affecter, allotir, attribuer, distribuer, donner. || Assigner à qqn un lot dans une répartition, une part dans un legs.
1 Ils assignèrent à la tribu de Juda le premier lot.
Bossuet, Hist., II, 3.
1.1 En actions de grâces au ciel, il assigna de grandes aumônes aux pauvres (…)
A. Galland, les Mille et une Nuits, t. II, p. 293.
2 Le legs sera réputé fait conjointement, lorsqu'il le sera par une seule et même disposition, et que le testateur n'aura pas assigné la part de chacun des colégataires dans la chose léguée.
Code civil, art. 1044.
Par ext. (plus cour.). Destiner ou donner à qqn, de manière plus ou moins autoritaire. || Assigner une résidence, une place, un poste, un emploi, une tâche, un rôle, un but, un objectif à qqn. Affecter, désigner, destiner, déterminer, fixer.
Vx. || Assigner un rendez-vous à qqn.
3 Il fallait donc qu'elle eût un séjour affecté (…)
L'auberge enfin de l'Hyménée
Lui fut pour maison assinée (assignée).
La Fontaine, Fables, VI, 20.
4 La loi assignait à chacun son emploi.
Bossuet, Hist. universelle, III, 3.
5 Assigner à chacun sa place et l'y fixer, ordonner les passions humaines selon la constitution de l'homme, est tout ce que nous pouvons faire pour son bien-être.
Rousseau, Émile, I, 2.
6 Je pouvais être tenté du rôle qu'on m'assignait.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, IV, 5.
7 En quelques jours, le général en chef a pourvu à tout, assigné à chacun sa tâche (…)
Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, t. II, p. 251.
8 (…) un romancier (Lacretelle) sûr de son instrument, qui ne s'est assigné jusqu'à la guerre que des objectifs limités et les avait atteints sans effort (…)
A. Maurois, Études littéraires, t. II, p. 251.
9 La prétention de l'État est, chez bien des peuples puissants, de se substituer à la famille, de saisir l'enfant au berceau, de le conformer dès le biberon, de l'endoctriner dès l'école, de le juger, de le jauger, de lui assigner sans appel une place et une action.
G. Duhamel, le Temps de la recherche, II.
3 Dr. Affecter (une somme) à un emploi, à un paiement. || Assigner un fonds, une somme d'argent au paiement d'une dette, d'une rente. Affecter.
4 Assigner (qqch.) à (qqch.) : attribuer, fixer. Donner, déterminer, fixer, marquer. || Assigner un terme à une durée, des limites à une activité. Délimiter. || Assigner une valeur, une origine à. || On ne peut pas toujours assigner la véritable cause des événements (Académie), la déterminer, la faire connaître.Donner, conférer (un caractère, une propriété).
10 Assigner à chaque mot son vrai sens.
Marmontel, Essai sur le goût.
11 Quoique la royauté actuelle ne semble pas viable, je crains toujours qu'elle ne vive au delà du terme qu'on pourrait lui assigner.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, IV, 5.
12 À ces qualités mauvaises diverses, elle assignait une origine commune.
France, le Petit Pierre, XVII, p. 106.
13 Je sais que par là, j'acquiesce à la commercialisation de certaines valeurs morales, que par là, je les déprécie et les avilis, que la vie, la mort, la souffrance, la joie, du fait même que je leur laisse assigner une valeur marchande, perdent une partie de leur valeur humaine (…)
G. Duhamel, Scènes de la vie future, XII, p. 197.
Vx. || Assigner qqn à qqn, désigner qqn pour lui. || « Les servantes que maître Conrad lui avait assignées » (Montalembert, in T. L. F.).
———
II Assigner qqn.
1 Vx. Convoquer, donner rendez-vous à (qqn).
2 Dr. Convoquer, appeler par exploit d'huissier à comparaître en justice. Assignation; ajourner, citer.Au passif. || Être assigné en justice.
14 N'imite pas ces fous (…)
Qui toujours assignants, et toujours assignés,
Souvent demeurent gueux de vingt procès gagnés.
Boileau, Épîtres, II.
15 Vous satisfaire, moi; mais je ne vous dois rien;
Faites-nous assigner, nous vous répondrons bien.
J.-F. Regnard, les Ménechmes, IV, 5, in Littré.
16 En matière personnelle, le défendeur sera assigné devant le tribunal de son domicile (…)
Code de procédure civile, art. 59 (Des ajournements).
17 Dans les cas qui requerront célérité, le président, pourra, par ordonnance rendue sur requête, permettre d'assigner à bref délai.
Code de procédure civile, art. 72.
18 Dans les cas qui requerront célérité, le président du tribunal pourra permettre d'assigner, même de jour à jour et d'heure à heure (…)
Code de procédure civile, art. 417.
Assigner qqn à résidence, l'obliger à résider en un lieu déterminé ( Assignation, II., 2.).
——————
assigné, ée p. p. adj. et n.
|| Logement assigné, rendez-vous assigné, but assigné.
N. || Un assigné, une assignée : une personne qui est appelée à comparaître en justice. || Un assigné défaillant. Défaillant, défaut.
19 Si l'assigné ne comparaît pas ou refuse de répondre après avoir comparu, il en sera dressé procès-verbal sommaire et les faits pourront être tenus pour avérés.
Code de procédure civile, art. 330.
Vx. Forçat qui est autorisé à travailler chez un particulier.
DÉR. Assignable, assignat, assignataire, assignation.
COMP. Réassigner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • assigner — Assigner, act. acut. Signifie, tantost donner et prendre jour ou heure et lieu, où quelque chose doit estre traitée, selon ce on dit, Assigner aucun par Sergent par devant un Juge, à tel jour ou heure, Diem locumque quo se quis Iudicio sistat, ei …   Thresor de la langue françoyse

  • assigner — ASSIGNER. v. a. Placer, colloquer un paiement, une dette sur certain fonds, ou certaine nature de deniers. On a assigné le douaire de cette Princesse sur telle et telle Terre. On a assigné son remboursement, ses gages, sa pension, sur les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • assigner — Assigner. v. a. Placer, colloquer, assigner un payement, une dette sur certains fonds, ou certaine nature de deniers. On a assigné le doüaire de cette Princesse sur telle & telle terre. on a assigné son remboursement, ses gages, sa pension sur… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Assigner — As*sign er ([a^]s*s[imac]n [ e]r), n. One who assigns, appoints, allots, or apportions. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • ASSIGNER — v. a. Affecter un fonds ou une certaine nature de deniers au payement d une dette, d une rente, etc. Sur quel fonds cette dépense sera t elle assignée ? On assigna son remboursement, sa pension, ses appointements sur le trésor public. Il m a… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASSIGNER — v. tr. Déterminer, faire connaître. On ne peut pas toujours assigner la véritable cause des événements. Assigner une origine à une guerre, à une révolution. Assigner une différence. Il signifie aussi Affecter un fonds ou une certaine nature de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • assigner — (a si gné) v. a. 1°   Affecter un fonds au payement d une rente, d une dette, etc. •   Les dettes que vous avez assignées sur le mariage de ma fille, MOL. Pourc. II, 7. •   Dessus sept ou quatorze il assigne ses dettes, RÉGNIER Sat. XIV.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • assigner — assign ► VERB 1) allocate (a task or duty) to someone. 2) give (someone) a job or task. 3) regard (something) as belonging to or being caused by. 4) transfer (legal rights or liabilities). DERIVATIVES assignable adjective assigner (also assignor …   English terms dictionary

  • assigner — noun see assign I …   New Collegiate Dictionary

  • assigner — See assignability. * * * …   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.